All posts by Lou

Hana Kana, la tendance beauté holistique

08 avril 2021

Hana Kana, bien-être holistique

Le bien-être holistique réside dans les moments que l’on s’accorde.

Devi, est l’incarnation de la douceur et de la bienveillance, sa présence vous apaise immédiatement. Maitre Reiki et passionnée d’aromathérapie, elle décide de lance sa propre marque de beauté et de bien-être holistique et fonde Hana Kana en 20 ??.  A travers Hana Kana, Devi a souhaité utilisé tous les outils que proposent la naturopathie, l’ayurveda et la méditation à travers une gamme transparente développée dans le Sud de la France.

Derrière Hana Kana, Devi

 

Née dans le Sud de la France, à Perpignan, Devi a toujours été connectée à la nature, son affinité avec les plantes et les pierre semi-précieuses est une seconde nature pour la jeune femme. Dès son plus jeune âge, elle s’intéresse aux vertus que la nature a à nous offrir, autant en soin qu’en beauté. Après des études en danse, en histoire de l’art et en haute couture, elle fait ses premiers pas au sein de la prestigieuse maison Christian Dior puis au sein d’un magazine d’art et de beauté. C’est au fil de ses expériences qu’elle apprend à écouter les femmes, leurs envies, leurs plaintes mais aussi leurs douleurs. Attentive, bienveillante, Devi les comprend ; souffrante de TCA depuis de nombreuses années, elle a décidé de se tourner vers les médecines alternatives comme guérison à ce mal-être, médecines qui sont devenues aussi bien une passion qu’une nécessité.

Hana Kana & la beauté holistique

Devi adore la beauté et le bien-être qui s’en émane « La naturopathie et l’ayurveda et la médecine chinoise ce sont aussi ouvertes à moi. Passionnée d’aromathérapie et fervente adepte des produits naturels, je prends l’habitude de partager mon parcours et conseils ». Au cours de ses expériences, l’idée de créer une gamme permettant d’atteindre l’homéostasie et la reconnexion corps esprit s’est imposée comme une évidence. “Je donne ainsi vie à mon désir de créer ce que je ne trouvais ni pour les autres, ni pour elle-même “.

Mes produits coup de cœur Hana Kana

Bâton de purification Amour signe de l’amour, de la compassion et de l’apaisement. Les bâtons sont composés de santoline qui travaille sur le chakra sacré , de romarin qui vient purifier les énergies, d’olivier qui apporte pureté et connexion avec des énergies supérieures, de bambou pour la légèreté, le lâcher prise et la rose pour une profonde connexion amoureuse.

L’hydrolat d’immortelle et d’améthystes issu de la distillation de fleurs d’Hélychrise du Sud de la France, à Los Masos. Cette fleur compte nombre de vertus en beauté et bien-être.Voici ces propriétés : tonique cutané (atténue les rougeurs, cernes et poches sous les yeux), apaisant (soulage les peaux inconfortables), revitalisant (revigore la peau) et astringent (tonifie et raffermit les tissus)

L’huile de jojoba, boutons de rose et quartz infusée est issue d’une production biologique du Sud de la France. Elle est régulatrice, assouplissante et protège l’épiderme de la déshydratation en ne laissant pas de film en surface. Le jojoba calme les inflammations et répare les peaux agressées. Elle régénère la peau et entretient son élasticité en luttant contre le vieillissement. Les boutons de rose infusés hydratent en profondeur et protègent la peau de la pollution et le quartz rose vient énergiser et détoxifier votre peau, apporte douceur et confiance. Elle est symbole de paix intérieure et lâcher prise.

Le Reiki ou comment retrouver un équilibre naturel

  • « Rei », signifie « esprit », au sens de conscience
  •  « Ki », signifie « énergie »

Le bien-être du corps est lié à qualité des émotions, lui-même lié à la pacification mentale. Le corps manifeste de manière intelligente toutes ses frustrations et ses souffrances. Lorsque l’esprit refuse de l’écouter, celui-ci crée des maux physiques voire chroniques qui ne sont que les manifestations de nos émotions conflictuelles refoulées.” Devi, Maître Reiki

Fondée par Mikao Usui, le Reiki est une méthode de soins japonaise « énergétiques » qui se base sur par imposition des mains. Elle a été fondée par le Japonais Mikao Usui. Le Reiki accélère le processus de guérison, renforce la vitalité et libère les blocages énergétiques grâce à un travail d’appositions de mains orientés autour des chakras. La séance démarre par un rituel d’appel à l’énergie (intérieur), puis Devi appose ses mains sans vraiment toucher le corps, avec des positions précises sur l’ensemble du corps : Elle laisse l’énergie couler par ses mains. J’ai ressenti une sorte de chaleur douce, une sorte d’énergie que je ne pourrai vraiment expliquer par des mots, une sensation agréable qui coule dans le corps. J’en suis ressortie légère, apaisée, sereine. C’est le principe même du Reiki : il atteint sa cible par lui-même en respectant le rythme de la personne.

 

Crêpes mille trous, sarrasin et semoule de blé dur

02 février 2021

Crêpes mille trous

sarrasin & semoule de blé dur

Vous aurez besoin de :

la recette :

  1. Dans un saladier, mélangez la farine, la semoule, les oeufs, l’eau, le lait, la gousse de vanille, la cassonade et une pincée de sel. Couvrez et laissez reposer pendant une heure.
  2. Pendant ce temps, fouettez le mascarpone et la crème fraiche jusqu’à l’obtention d’une crème fouettée onctueuse. 
  3. A l’aide d’une spatule et tout en douceur, mélangez la crème fouettée et la crème de marron. Réservez au frais.
  4. Dans une poêle à crêpe ou à pancake huilée, cuire les crêpes une par une et un peu épaisse.
  5. Vous pouvez déguster les crêpes simplement en y ajoutant une cuillère de crème ou vous pouvez les dresser, en étalant une cuillère de crème entre chaque épaisseur.

Pour découper plus facilement le gâteau, placez-le une vingtaine de minute au congélateur.

Bonne dégustation !

Jardin Confidentiel : quand la violette “made in Toulouse” s’invite dans la cosmétologie

1er février 2021

Jardin confidentiel

Nous cultivons la Violette de Toulouse, dans notre jardin toulousain, sans additifs de synthèse, comme le faisaient les producteurs d'antan.

Depuis 2020, notre dear covid a fait émerger une vague de « consommer local » et ce n’est pas pour me déplaire ! Mais il n’y en a pas que dans le domaine de la food que l’on peut consommer local, il y a aussi le domaine de la cosmétologie. La Maison de la Violette, ça vous parle ? Et bien c’est ainsi que j’ai découvert Jardin Confidentiel, jeune marque qui s’est développé autour de la violette. Cette petite fleur, odorante et délicate, est utilisée depuis des siècles en médecine douce, notamment pour soulager les infections et érythèmes cutanés. C’est en Occitanie que Jardin Confidentiel réalisent minutieusement ses recettes de beauté : la cueillette de la violette se fait à la main au cœur du jardin de la Maison de la Violette, une culture respectueuse de l’environnement. Cette jeune maison toulousaine a su exploiter à bon escient toutes les vertus de la célèbre violette de Toulouse. Après plus de huit années de recherche et de brevets déposés, Jardin Confidentiel est parvenu à exploiter tout le potentiel anti-âge de cette fleur.

L’actif Symbiolette® est né de la rencontre entre la Violette de Toulouse et une symbiose microbiotique. Issu d’un procédé unique et naturel, cette innovation, développée en collaboration avec le Laboratoire Symbiotec et le Docteur Rollan, spécialisé dans la symbiotique à base de plantes, a mis en évidence un actif précieux aux vertus anti-âges exceptionnelles. Sa force réside dans sa capacité à augmenter la production naturelle de collagène.  Il contient par ailleurs des anti-oxydants de la vitamine C naturelle qui favorise l’éclat du teint.

  • Jardin Confidentiel a développé deux collections :
  • La collection visage  sérum, crème et bb crème
  • La collection corps  crème et crème exfoliante

J’ai eu la chance de découvrir Jardin Confidentiel avec ses équipes il y a quelques mois et je leur ai fait part de ma tendre peau atopique, qui n’a de cesse de me démanger après un gommage (ou si le taux de calcaire est trop élevé dans l’eau). J’avoue que j’y suis allée à tâtons la première fois. Verdict : un bijou. Un gommage doux, qui n’agresse pas la peau ni ne la fragilise. Couplée à la crème corps, c’est la garantie d’une peau hydratée en profondeur. Côté visage, mon coup de cœur va à la BB crème, qui se fond parfaitement à la peau, quelques soit votre teint de peau. Elle donne un véritable éclat à ma petite mine d’hiver qui n’a plus besoin de fond de teint pour être pimpée !

Ohia Concept

30 janvier 2021

Ohia concept

Ohia, qui signifie « ancien » en basque (petit clin d’œil aux origines de Guillaume), est avant tout une histoire d’amour, de passion et d’envie.
Ohia, c’est Marine & Guillaume, aussi amoureux que passionnés de déco et de chinerie en tout genre. L’idée a commencé à germer pendant leurs voyages ….
Ohia, c’est la volonté de travailler avec des marques « éthiques », de créer une belle relation avec des partenaires qui créent leurs produits autour de valeurs et d’éthiques fortes telles que le « homemade », le zero déchet ou encore « eco-friendly ».

Marine est la première à s’être lancée dans l’aventure de l’entreprenariat, grâce à son site de vêtements vintage Mavy Vintage Factory. De cette expérience est née l’aventure des culottes upcyclées, réalisées à partir de vieux draps, en collaboration avec l’atelier Pere Pigne.
Pour Guillaume, sa passion pour le vintage s’est manifestée par l’accumulation d’un nombre
incalculable d’objets chinés à droite et à gauche. Ohia n’est pas un concept store comme les autres ; Marine & Guillaume avaient à cœur de concevoir un véritable lieu de vie autour de leur passion et … du café ! Même si les restrictions sanitaires nous empêchent de nous poser sur les tables en marbre blanc, vous pouvez toujours passer pour un Ohia Latte à emporter et côté choix, bon courage ! Lait de vache ou végétal, Pink ou chai latte, parfum vanille, noisette, caramel ou encore spéculos … Il y en a pour tous les goûts !

Ohia selon Marine & Guillaume

Guillaume ” Ohia c’est un lieu de vie et de partage, au-delà d’une boutique, on veut accueillir les clients comme si on était à la maison. Ma marque coup de coeur est Bacanha, comme tout le monde je suis tombée amoureuse de leur packaging puis des différents goûts hyper gourmands… mention spéciale pour le parfum Cookie qui s’invite dans mon café tous les matins ! “.
MarineOn va le dire Ohia, c’est notre bébé, parti de rien et qui se construit avec nos envies et
celles de nos clients, Ohia c’est un espace, une idée en perpétuelle évolution. J’adore Chabi Chic, j’en suis vraiment amoureuse et c’est une fierté de l’avoir en boutique. Mais ma marque coup de coeur est Baiobay. La gentillesse et le parcours de la fondatrice y sont pour beaucoup. Les crèmes sont Made in France, vegan et sentent tellement bon ! J’utilise les produits tous les jours et c’est un bonheur “.

Baston Pizza : une virée à Naples !

28 janvier 2021

baston pizza

Les Pizzas élevées au levain sont épatantes par la qualité de leur pâte à fermentation longue.

Milk hors-série food

J’ai rencontré Bastien il y a quelques années, il faisait partie de la team Ahora Studio et j’habitais encore Perpignan. Pour la petite histoire, je suis The Social Food (team Perpignanaise représente) depuis plusieurs années et c’est à travers leurs visuels que j’ai découvert les incroyables pizza de Bastien, été 2019. 

Après une ouverture reportée (thank my dear covid), Baston a finalement posé bagage il y a deux semaines à peine avenue Torcatis, de l’autre côté de la rive de la Têt. Il vous faut passer une imposante porte de verre tinté et fer forgé pour vous introduire dans l’antre de Baston : des murs bruts, un design réfléchi au millimètre prêt, une décoration chinée et minimaliste, une valse des matières entre bois et métal et enfin, derrière le comptoir, un monstre d’acier dominant la pièce, le fameux four à pizza.

Derrière Baston, il y a Bastien et ses pâtons. Pour la fabrication de ses pâtons, Bastien utilise un procédé de fermentation naturelle et longue, le résultat est sans appel : une pâte moelleuse à souhait, aux bords gonflés et croustillants. Les pizzas sont garnies d’ingrédients frais, choisis au gré des saisons avec amour ! Prônant la qualité à la quantité, il est préférable de réserver vos pâtons à l’avance ; prisé depuis son ouverture, il n’y en aura pas pour tout le monde ! La carte, minimaliste, se compose de 6 pizzas et pour garantir des produits de qualité et savoureux, Bastien change régulièrement la carte en fonction des saisons. J’ai succombé à la Fromage, la Truffes & Gorgonzola et la Jambon San Daniele (20 mois). Un seul mot : délice !

Motel Boutique : quand la mode et le minimalisme s’entremêlent.

23 janvier 2021

MOTEL boutique

Janvier 2021, direction ma ville natale : Perpignan. J’aime flâner dans la vieille ville, me perdre dans les ruelles entre le Castillet et la Cathédrale avant d’aller me prendre un chai latte chez Ohia. Une devanture avait retenue mon attention en décembre dernier, rue Jeanne d’Arc : une vitrine minimaliste, une imposante porte en fer forgé où trône une couronne de Noël de toute beauté, une incroyable hauteur sous plafond, un sweat-shirt suspendu et cinq lettres. MOTEL. Mon instinct ne m’avait pas trompé, le coup de coeur est immédiat.

Les jeux de matière ainsi que le design épuré m’ont de suite séduit : un immense mur de pierre, des miroirs apposés au plafond qui attirent l’oeil et donnent une impression d’infinie, ce blanc pur mettant en valeur le moindre vêtement, la moindre pièce devient instantannément un objet d’art. Mon regard se pose sur l’escalier en spirale de fer blanc puis, un peu plus en profondeur, sur l’espace essayage. Il suffit de regarder les clichés pour en apprécier le design – du bois, de la pierre, un lourd drapé blanc et ce peignoir MOTEL que j’ai tant aimé !

Et puis derrière Motel, il y a Julie. Belle brune, tout sourire derrière son masque, elle a le don de te faire sentir comme à la maison. Côté marque, que du beau monde : Sandra Barbiaux, Anine Bing, Aurélie Bidermann, les chapeaux Hat Me et bientôt, Margaux Lonnberg. Julie sélectionne avec amour chaque pièce, elle ne fonctionne qu’au coup de coeur et le transmet dès que l’on passe le seuil de la porte, la preuve : je n’en suis pas ressortie les mains vides… !

En 2021, on se detox & sans se torturer !

En 2021, on se détox
& sans se torturer !

12 Janvier 2021

365 jours plus tard, nous y sommes enfin : 2021 is here Baby ! 2020 ne nous a pas vraiment gâté et ne soyons pas dupe, cette nouvelle année ne va pas changer les choses radicalement (coucou la mutation de notre cher copain Covid !). Mais on peut dire ce que l’on veut, un changement d’année est bien souvent signe de renouveau, de changement, de challenge. C’est aussi une façon de dire Ciao les tracas de 2020 et Bonjour à cette nouvelle année qui nous ouvre les bras ! Et quoi de mieux, après avoir enchainé les repas de familles et s’être bien bien remplie la panse, que de commencer Janvier en détoxifiant notre organisme ? Promis, ce n’est pas une détox complexe et pesante, à boire que des jus de légume infâme & à se priver de bonnes choses. L’objectif est de ne pas la subir mais d’apprécier et de renouveler notre organisme.

Cet article, je l’ai écrit en me prenant en exemple. Il est important de le préciser car si vous souhaitez commencer une détox et surtout la tenir, il parait essentiel que vous l’adaptiez à votre personnalité, à vos envies et aux objectifs que vous voulez atteindre. Ce n’est pas une course contre la montre, il faut prendre son temps et surtout ne pas culpabiliser si des écarts sont faits. Nous sommes tous différents, l’objectif n’est pas de se dégouter mais d’apprécier cette période de renouveau. 

Avant toute chose, je tiens à vous rassurer : ce n'est pas une détox contraignante, sinon je ne la tiendrai même pas 72h ! Je déteste me forcer, j'en suis tout bonnement incapable alors il était vraiment essentiel que j'adapte une détox à ma façon d'être et de vivre.

en quoi consiste la détox ?

La détox va permettre de nettoyer  et de purger l’organisme des excès cumulés pendant le mois de décembre et plus spécialement, les fêtes de Noël. L’objectif est de se sentir bien & de commencer l’année du bon pied en rééquilibrant son organisme et en se sevrant des mauvaises habitudes (gras, sucre, alcool, etc.). Par contre, ne soyons pas naïf, il ne va pas se nettoyer du jour au lendemain, il y a plusieurs petites “règles” à respecter. 

1. La règle des 21 jours 

Ah, la fameuse règle incontournable, celle des 21 jours ! Notez bien cette info : il faut 21 jours à nos cellules pour se renouveler et donc, se régénérer ! Les excès de décembre ont un impact assez néfaste sur notre corps car nous mangeons en grande quantité en un laps de temps assez limité, enchaînant les repas “lourds” pour l’organisme. Il est donc important de tenir une détox de 21 jours car votre corps sera sevré de tous les excès. Si je prends l’exemple du sucre, sorte de “drogue” pour notre organisme puisque plus on en mange, plus notre corps et notre mental en réclament, il faudra 21 jours pour en être sevré !

2. boire, beaucoup beaucoup beaucoup !

L’eau est votre atout beauté et détoxication n°1, elle représente 60% de notre masse corporelle et permet l’hydratation de la peau, des muqueuses, le maintien du volume sanguin et de la lymphe. Elle favorise aussi l’élimination des toxines et la perte de poids ! C’est un de les plus grands défis : boire au moins 1 litre 1/2 par jour afin de drainer mais surtout, de favoriser la perte de masse graisseuse ciblée ( coucou les bonnes petites cuisses ). De quelle manière ? il faut savoir que l’eau froide provoque une sorte de choc dans le métabolisme qui va intensifier son activité de 30% afin que le corps puisse éliminer 100 calories en plus à la fin de la journée (source Marie-Claire).

credit photo : https://fit-ballet.com/fr
  • Ma recette d’eau détox
  • 1,5 litres d’eau
  • 5 rondelles fines de concombre
  • 3 rondelles fines de citron vert
  • 8 feuilles de menthe
  • Un bon morceau de gingembre 
  • Quelques baies de goji

Laissez infuser le tout pendant une heure avant de consommer. L’eau se conserve une journée.

3. quand la beauté commence dans l’assiette

Pas de panique : qui dit détox ne veut pas dire se passer de gourmandise ou pire, se priver ! Mon mot d’ordre est Manger mieux pour se sentir bien dans son corps ! Je pense qu’il est essentiel de commencer cette nouvelle année en apportant une attention particulière à son corps mais aussi à sa peau pour en prendre soin et retarder au maximum les effets du vieillissement, du soleil, de la pollution, du vent, des températures extrêmes avec des conseils simples et faciles à mettre en place. Afin d’allier ma détox et ma passion pour la food, j’ai découvert le livre de recette ” Beautyfood, belle dans mon assiette  du Docteur Olivier Courtin-Clarins (oui oui, c’est bien le directeur général de Clarins). J’ai apprécié son approche global du bien-être mais surtout, sa façon de s’inspirer de l’univers du cosmétique, en y piochant des actifs végétaux comestibles et de les utiliser dans des recettes plus que gourmandes : velouté d’orties et crackers aux graines, omelette blanche aux truffes, cabillaud carotte, cumin et citron, etc.

En Janvier, j'enrichis mon alimentation en antioxydants. J'aime les plats à partager que l'on pose au centre de la table. Ce menu de janvier s'y prête de l'entrée au dessert.

Dr Olivier Courtin-Clarins
credit photo : https://fit-ballet.com/fr
4. On se (re)met au sport

Mais pas à s’en dégouter, pour la simple et bonne raison que ça ne servira à rien, l’objectif est de maintenir une activité sportive régulière, même si c’est qu’une fois par semaine ! Courir l’hiver ne plait guère, je suis la première à faire la grimace, alors je vous propose trois options à faire chez vous : 

  • le yoga sous forme de pilate, qui va aussi bien vous détendre qu’atténuer vos douleurs rachidiennes et sculpter votre silhouette.
  • les cours de fitness en ligne avec Maddie, qui allie cardio et danse, bien plus fun et entrainant qu’un simple cours de sport.
  • le Fitballet, de loin mon préféré ! Cette discipline, créée par Octavie Escure, est un savant mélange entre postures de danse classique et de fitness. J’ai suivi les cours de FitBallet avec Octavie lorsque j’étais encore sur Perpignan, c’est l’un des rares sports où je prenais plaisir pendant toute la séance et qui me faisait travailler tous les muscles, sans exception.
5. On détox aussi son esprit !

Méditer est bon pour la santé, ce n’est pas moi qui l’est dit mais la médecine ! Chasser le stress, lutter contre la dépression, améliorer son sommeil, soigner son mal de dos… il suffit de prendre quelques minutes par jour pour libérer son esprit. J’utilise l’application Mind depuis bientôt 10 mois, elle m’a aidé à découvrir la méditation pas à pas mais surtout, j’ai retrouvé un vrai sommeil, apaisé et profond. La méditation m’a permis de relativiser, d’évacuer ma nervosité et toutes les tensions internes. Vous trouverez une multitude d’application sur smartphone mais aussi des vidéos sur Youtube. Je vous conseille d’essayer la cohérence cardiaque qui apaise parfaitement !

Moon Milk : le remède naturel des nuits agitées

Le moon milk :
le remède pour des nuits douces

04 Janvier 2021

Bien quelle soit devenue tendance ces dernières années, le Moon Milk, appelé aussi “le lait de Lune”, est une boisson chaude ancestrale inspirée de la médecine ayurvédique indienne. Grâce à ses propriétés apaisantes, cette boisson va permettre de trouver le sommeil naturellement grâce à son mélange d’épices et de lait dont les vertus sur l’organisme sont bénéfiques pour le sommeil. Aussi douce qu’épicée, le Moon Milk puise ses bienfaits dans des ingrédients que l’on a (presque) tous dans notre cuisine.

Du lait végétal et des épices

Je ne suis pas très lait végétal mais j’avoue que je me régale à faire le Moon Milk avec du lait d’amande, que je trouve doux et velouté. L’ingrédient principal du Moon Milk est l’ashwagandha. Ok, ce n’est pas très facile à retenir mais cette racine renferme un somnifère naturel puissant qui agit sur le système nerveux central pour combattre la fatigue nerveuse pour éviter tout réveil nocturne. Vous pourrez vous en procurer facilement dans les épiceries indiennes ou bio. La cannelle, comme la cardamone, favorisent la circulation sanguine ainsi que la digestion. Le curcuma, connu pour ses vertus anti-inflammatoires et anti-oxydantes, permet d’activer la sérotonine, l’hormone de la bonne humeur. Elle joue un rôle dans la régulation des humeurs, de l’appétit et du sommeil. Enfin, le miel, qui apaise et qui permet de véhiculer toutes les propriétés dans l’organisme. Je le préconise naturel (j’achète le miel directement chez un producteur local du Tarn & Garonne) et je vous invite à préférer des miels mentionnant l’origine et avec label tel que IGP, AOC, AOP qui certifient les conditions dans lesquelles le miel est élaboré.

Conseils et contre-indications

Attention : il est important de respecter les doses de l’ashwagandha car mal dosé, il, peut engendrer des effets secondaires non désirables : vomissements, nausées, etc. Je ne vous le recommande pas si vous prenez un traitement anti-diabétiques, thyroïdiens, contre les insomnies ou la dépression. À dose trop élevée, l’ashwagandha peut engendrer quelques effets secondaires tels que des nausées, des vomissements ou des diarrhées. Il est aussi contre-indiqué en cas de prise de médicaments anti-diabétiques, thyroïdiens ou encore d’un traitement contre les insomnies et l’anxiété. Son usage est donc réglementé.

la recette du Moon Milk

Faites chauffer le lait d’amande dans une petite casserole jusqu’à ce qu’il frémisse puis ajouter les épices. Mélangez et laisse encore 2/3 min sur le feu pour que le mélange bouillisse. Versez le tout dans votre tasse puis ajoutez la cuillère de miel qu’à la fin, pour que le miel garde toutes ses saveurs et vertus. Attendez quelques minutes pour déguster.

J’ai testé… la méthode Renata avec Zin Beauty

J'ai testé ...
La méthode renata avec zin beauty

03 janvier 2021

Je pense ne pas avoir été la seule à être submergée par cette tendance les réseaux : la méthode Renata. Elle m’a intrigué un moment, surtout quand je vois les résultats en une seule séance ! J’ai eu la chance de tomber sur Zin Beauty il y a quelques semaines, qui, avant de prendre rendez-vous, m’a expliqué dans les moindres détails les caractéristiques de la méthode mais aussi sa manière de fonctionner. Cet article sera mis à jour au fur et à mesure de mes séances ainsi que de l’évolution. Je serai totalement transparente avec vous comme je l’ai toujours été. Prêtes pour le changement ? 

La méthode de massage Renata, c’est QUOI ?

La base de la méthode Renata est le drainage lymphatique. Pendant la séance, j’ai pu apprendre qu’il existait deux systèmes : le système sanguin et le système lymphatique. Ce dernier est constitué de la lymphe, ce fameux liquide qui circule dans tout le corps par un réseau de vaisseaux. La lymphe a plusieurs rôle mais le principal est de transporter les toxines qui doivent être évacué de l’organisme, tout s’assurant l’immunité de celui-ci. Ces toxines, qui se stockent dans les ganglions lymphatiques, sont bien souvent vecteur de cellulite, de mauvaise digestion mais aussi du syndrome du colon irritable. Même si notre organisme libère de la lymphe, un petit coup de pouce ne peut faire que du bien, et c’est tout l’intérêt de la méthode Renata : ce massage vient donner un véritable coup de boost  à ce mécanisme affaibli grâce à un massage manuel alliant fermeté et mouvement rapide pour des résultats visibles dès la première séance ! Certes, le massage lymphatique n’est pas nouveau puisqu’il est apparu au tout début du XXème siècle, mais Franca Renata est venu lui apporter sa patte, pour mon plus grand plaisir quand je vois les résultats après une seule séance !

Ma rencontre avec zin beauty

Derrière Zin Beauty se cache une femme bienveillante, à l’écoute et d’une douceur incroyable ! Lors de la première séance, elle prendre le temps de vous parler, de vous expliquer le concept de A à Z mais pas que, car pour éliminer, il ne suffit pas de quelques séances et la magie opère. C’est vous et votre volonté, Zin Beauty est un soutien incroyable, elle m’a donné la détermination de suivre ses indications et de me reprendre réellement en main pour “un esprit sain dans un corps sain”. Et cela commence par créer une réelle routine bien-être : bien s’alimenter, éviter certain aliment le soir, bien s’hydrater, reprendre le sport … car la méthode Renata fait des miracles, clairement. En un séance je suis restée bluffée (alors imaginez au bout de cinq !) mais si je veux que ce changement perdure, il faut de la volonté ! Zin Beauty, c’est ma confidente, elle a cette capacité à vous parler, vous conseiller sans aucun jugement, à vous soutenir et vous motiver ! J’ai un regard sur mon corps très pessimiste et ce depuis des années, je lui en ai ouvertement parlé et elle a été d’une douceur et d’une bienveillance incroyable, à me parler, à me rassurer et finalement, à m’aider à voir le positif bien plus que le négatif, car il n’est jamais facile de se mettre en sous-vêtement devant une parfaite inconnue mais là, ça s’est fait très naturellement !

première séance – 03 janvier 2021

Zin Beauty se déplace directement à domicile à Toulouse  et ses alentours mais aussi sur Paris (je vous invite à la contacter afin d’avoir plus d’information). C’est la première thérapeute a avoir été certifié Renata sur Toulouse. Avant de nous rencontrer, elle m’a envoyé une liste de recommandation à faire avant la séance, pour que les bienfaits soient au max. Le jour J, Zin Beauty a pris une bonne demi-heure pour me parler, me connaitre un peu, m’expliquer le concept mais aussi la marche à suivre et les conseils pour que ce drainage ne soit pas fait en vain mais qu’au contraire, j’adapte mon mode de vie pour accentuer ce changement. Je vais répondre à la question qui m’a été posé plus d’une vingtaine de fois : le massage Renata n’est en rien douloureux. Toutefois, je tiens à préciser que c’est un massage drainant donc, par nature dynamique. Il ne faut pas oublier que nous sommes toutes différentes, certaines ne vont rien sentir, d’autres vont être un peu plus sensible. Zin Beauty utilise un mélange d’huile neutre et d’huile essentielle pour que le drainage soit optimal. Trois zones ont été traité : les jambes (cuisses, mollets, hanches), le ventre et les bras. Une séance, je dis bien UNE séance est suffisante pour voir la différence, alors imaginez en plusieurs (la prochaine est le 15 janvier et j’ai déjà hâte). Mollets, hanches et genoux affinés, un ventre dessiné, beaucoup moins enflé mais surtout ce sentiment de légèreté quand je suis descendue de la table, comme si j’étais grandie, légère, c’est un sentiment difficilement descriptible, un bien-être palpable ! A l’heure où je vous écris l’article, je suis à H+7 du massage et je sens comme une sorte de courbature dans le bas du corps, comme si j’avais fait une bonne séance de sport, ce n’est pas une sensation désagréable, plutôt satisfaisante même !

Je suis extrêmement complexée par mes hanches et mes cuisses, j’ai de la cellulite depuis mon plus jeune âge et je ne me suis jamais acceptée, c’est un travail autant physique que psychologique que je fais avec Zin Beauty. Ce soutien, ce n’est pas du marketing, loin de là : derrière Zin Beauty se cache une personne pleine de vie, qui est passionnée par son travail, qui m’a conseillé, qui m’a rassuré, qui ne va pas me lâcher ! Côté prix, comptez plus d’une centaine d’euros pour une séance, je vous invite à la contacter directement via son compte Instagram Zin Beauty pour avoir un tarif précis, elle pourra vous faire un réel diagnostique selon les zones que vous voulez traiter. Oui, en une séance vous voyez déjà de réels changements mais une seule séance ne suffit pas, minimum 3 à 5 séances sont nécessaires. Rendez-vous dans deux semaines pour la suite de l’article …

DEUXIème séance – 15 janvier 2021

Deuxième séance de massage drainant Renata. Depuis ma première séance, j’ai réussi à mettre en place une routine pour boire plus : j’alterne entre eau minéral et infusion pour atteindre mon objectif d’un litre et demi par jour en moyenne. Petit à petit, je me remets au sport, cardio et yoga, mais aussi à la méditation quotidienne. Côté drainage, toujours un plaisir. Je me sens légère et ressourcée après la séance, la même sensation de bien-être, voire même plus accentuée que la première. En confiance, je me laisse de plus en plus aller et mon corps le ressent, il suffit de voir les photos. Zin Beauty a le don de me mettre à l’aise.

2020, à coeur ouvert

2020
Le bilan

31 décembre 2020

Nous y sommes, jeudi 31 décembre 2020. Cet article ne me lâchait pas depuis hier soir, cette envie de faire le bilan de cette année en dent de scie mais pas avec ma retenue habituelle. Pour celles et ceux qui me suivent sur Instagram, vous avez pu le voir, je suis très souvent dans la retenue, je dévoile que peu d’élément de ma vie privée et professionnelle, c’est une manière de me protéger de tout ce qui peut m’être néfaste. Les détracteurs s’en donneront surement à coeur joie en lisant cet article, je vous en prie, allez-y, cela ne m’atteint plus et au contraire, je pense fort à vous car pour être d’une telle méchanceté, c’est que votre mal-être doit être profond. Aujourd’hui, j’ai ressent ce besoin de poser mes mots sur mon clavier, de me dévoiler un peu plus et qu’en toute transparence vous découvriez non pas la Lou d’Instagram, mais Eloïse et voici mon année 2020.

JANVIER – A peine deux mois que j’ai tout plaqué du jour au lendemain pour partir vivre une nouvelle aventure à Montauban. Une nouvelle vie, un nouveau job, de nouveaux repères à prendre. J’avais la chance d’être bien entouré, j’avais la chance d’avoir un homme qui a été d’une telle patience avec moi, 5 mois avant de pouvoir dire le fameux mot, celui qui me tétanisait par dessus tout : “couple”. Il m’a épaulé, il m’a aidé, il a été un nouveau repère dans cette vie à 100 à l’heure que je vivais depuis plusieurs années. Car ne pas s’arrêter permet de ne pas penser, de ne pas angoisser et éviter de ressentir les choses, c’est ce que je fuyais pas dessus tout. Bref, je prends mes repères dans ce tout nouveau job, dans cette ville que je ne connaissais pas du tout mais j’ai repris ma vie toulousaine que j’aimais tant et puis je n’étais pas en terre inconnu, j’avais la chance d’avoir rencontré, quelques mois auparavant et grâce à Instagram, des copines qui deviendront par la suite, des amies.

FEVRIER – On commence à entendre parler un peu plus souvent du virus, je commence à me poser des questions, à angoisser. Je tente en vain de dissiper mes craintes. J’ai du mal à trouver ma place dans cette nouvelle équipe, c’est un de mes plus gros problèmes : trouver ma place. J’ai l’impression qu’elle n’est nul part, que je dérange, que je ne serai jamais acceptée. Pourquoi ? je ne sais pas … ou en tout cas, je le comprendrai quelques mois plus tard. Février fut aussi l’aboutissement d’un travail que j’ai adoré, la création graphique et la communication de Fratelli Rizzo (meilleures pizza toulousaines, vous ne pouvez pas test) aux côtés de mon cher et tendre. Il n’était pas tous les jours tendres mais il arrivait à apaiser mes craintes et à me sentir à ma place. Mais ce n’était plus vraiment ça entre nous, je le sentais, je pense que lui aussi.

MARS / AVRIL – Je vous passe les détails sur notre cher ami Covid, je pense que nous avons tous vécu le même mois de mars : France 2, journal de 20h, un Président qui nous annonce l’impensable et un mot. Confinement. J’ai été prise de panique dans l’immédiat. Je ne réalisais pas, de la science-fiction, ma tête ne voulait pas l’accepter et pourtant … Nous y voilà. Nous avons décidé de nous confiner chez moi, à deux. Une période compliquée, autant pour lui que pour moi. Moi avec mes angoisses, moi et mes vieux démons qui revenaient au galop. Côté professionnel, j’étais juste perdue. Le Festival de musique pour lequel je travaille allait être annulé, le travail d’une année foutu à l’eau et pour digérer ça … il m’a fallu un moment. Et puis ma famille, ne pas la voir, ne pas avoir de contact physique, ne pas être proche de ceux qui me rassurent, ce n’était pas simple. Mais pour ne pas sombrer dans la négativité, je m’occupe l’esprit quasiment H24 : reprise du blog, je lance la rubrique “Un jour Une recette”, je collabore avec des marques pour des lives cuisine, je joue aux Sims, je tente désespérément de me remettre au sport (désespérément est le mot). Bref, je vis le confinement plutôt bien !

MAI – Le jour d’après, le déconfinement ! A contrario du confinement, j’ai extrêmement mal vécu le déconfinement … La peur de sortir, de retrouver une vie “normale” (naïveté totale de croire que tout allait redevenir comme avant) et puis prendre un nouveau rythme après deux mois confinés. Ce déconfinement marqua aussi la fin de mon couple et la prise de conscience que quelques chose n’allait pas chez moi, toutes ces angoisses, ces ressenties x 10, de prendre tout à coeur jusqu’à m’en rendre physiquement malade, ce n’était plus possible. Je pleurai sans savoir pourquoi, mes nuits étaient agitées et je savais que ce n’était pas lié à la rupture, même si je venais de perdre un de mes plus précieux repères. Je me sentais coupable de tout, je rejetais toutes les fautes possibles sur ma personne et ça me hantait.

JUIN – Rien ne s’arrange, mon mal-être s’accroit et ne me lâche pas. Je pleure tous les jours, plusieurs fois par jour, je ne comprends pas pourquoi. Je ressens un vide profond, un vide que je n’arriverai pas à combler seule jusqu’au jour où je n’y arrive plus. Je saute le pas un peu dans l’urgence, avant d’imploser car je sentais que ça arrivait. Je contacte une hypnothérapeute pour apaiser mon esprit agité. Le mois de Juin fut aussi marqué par l’arrivée en coloc de ma Didi d’amour, ma Diana. On s’est épaulé, on s’est soutenu, on s’est pas laché. Sans elle à la maison et sans mes amis, je n’y serai jamais arrivée. J’ai cette chance incroyable d’avoir des personnes extraordinaires dans ma vie.

JUILLET / AOUT – Je loue le jour où mon intuition a décidé de l’appeler Elle et pas une autre. La meilleure décision de mon année. J’ai donc commencé une thérapie par l’hypnose ainsi qu’une psychothérapie et j’ai enfin réussi à mettre des mots sur ce mal-être qui me rongeait. Mais surtout, j’ai enfin compris pourquoi je ne me sentais pas “comme les autres”, pourquoi je ne me sentais pas à ma place, pourquoi je ressentais les émotions x100 : j’ai été diagnostiqué Haut Potentiel Emotionnel (HPE). A partir de cette prise de conscience et de cette aide précieuse, ma vie a commencé à changer. Je me sentais plus légère, plus libre, plus affirmée en tant que femme et non plus qu’en tant que jeune femme. Bien sûr, Rome ne s’est pas fait en un jour, le travail a continué pendant des mois et il y eut des rechutes. Mais le travail fait son chemin et je n’ai jamais été aussi bien dans mon corps et dans ma tête qu’à l’heure où je vous écris. Bref, reprenons cette retrospective. Je vis ma meilleure vie cette été là et ce, malgré le Covid. Entre les soirées, les virées entre potes à la mer, les vacances en famille, je passe deux mois d’été à relâcher toute la pression.

SEPTEMBRE – La reprise au travail. Je découvre un nouvel univers que je me mets à apprécier très vite : les relations presse. Je retrouve une routine et les collègues, ça me fait un bien fou. On s’habitue aussi petit à petit au masque dans notre quotidien, on croit que la période Covid est derrière nous. On parle anniversaire avec ma Géraldine, on commence à faire des plans sur la comete (Team scorpion !). La suite vous la connaissez, on va très vite déchanter.

OCTOBRE – Le mois de mon anniversaire et surtout, l’automne est là. Ma saison préférée, vous n’imaginez même pas à quel point et même le Covid ne pouvait pas gâcher ça (ou presque). Nous sentions venir l’arnaque pour nos anniversaires alors avec ma G, nous sommes parti en week-end Love dans un domaine 5* pour nous ressourcer, la période n’était pas simple, nous en avions besoin et puis c’était aussi une façon de fêter nos anniversaires “au cas où”. Et ça n’a pas loupé. Le 28 octobre, à 5 jours de notre soirée, le retour du confinement. Ce mot a fait ressurgir mes angoisses : la peur d’être confinée seule, pour une durée indéterminée. ET BIM, ma vie sociale se reprend un coup ! Adieu séjour à Paris, à Londres, pas possible de voir les copines qui habitent loin (coucou ma Laura et ma Marine). Un nouveau coup dur. Le premier confinement j’avais un soutien mais là, seule avec mes deux chats … Ça faisait aussi bien cliché que flipper ! Quand je vous dis que j’ai des potes en or … une livraison de fleur inattendue avec, comme petit mot “tant qu’il y a des fleurs, tout va bien”. Et tout allait bien se passer.

NOVEMBRE – Confinement, télé-travail partiel, et encore une nouvelle routine à adopter. J’ai très bien vécu ce pseudo-confinement, je voyais mes collègues trois jours par semaine, j’ai gardé contact avec les copains (best soutien ever) ce n’était qu’un mois il faut dire et rien à voir avec ce premier confinement alors je positivais au max, boire le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide était mon nouvel adage.

DECEMBRE – Une pseudo liberté retrouvée et une période que j’affectionne tant : Noël ! Certes, cette année n’était pas comme toute les autres et finalement, je l’ai vécu bien mieux que les autres car je me focalisais sur le positif, sur l’essentiel. Côté boulot, c’est un peu le rush depuis fin octobre, une période stressante mais que j’arrive étrangement à super bien gérer, comparée aux années précédentes. Je n’ai pas passé  Noël en famille habituel, nous ne nous sommes pas déplacés chez ma tante, je n’ai pas pu déconner avec mes cousins mais j’étais entourée de l’essentiel : mes grand-parents, mes parents et ma soeur à Perpignan.

Il est 8h00, je suis toujours en pyjama. J’écris cet article depuis facilement 1h30. Je n’ai pas envie de le relire car il a été écrit à coeur ouvert. J’ai enchainé deux lattes et je vais me bouger car je bosse à 9h00 (heureusement, j’habite juste à côté). On ne cesse de répéter que 2020 a été une année négative, néfaste, pourrie et même moi, je le dis ! Sauf que ce n’est pas le cas. 2020 m’a appris énormément de chose, sur les autres, sur la vie en générale mais surtout sur moi. En 2020, je me suis découverte, je me suis aimée. J’ai aussi compris que si je veux être là pour les autres, je dois avant tout être là pour moi, je dois avoir cette part d’égoïsme qui me protège et me dit “stop, là tu ne peux plus”. On ne peut être bien avec quelqu’un que si l’on est bien avec soit même. Alors merci 2020, merci pour tes leçons, pour ton apprentissage, pour m’avoir permis d’apprécier les petits riens de mon quotidien, de croquer la vie à pleine dent, de boire le verre à moitié plein et surtout, de m’avoir permis de rencontrer des personnes aussi exceptionnelles que merveilleuses (et elles se reconnaîtront très vite). J’ai une chance incroyable d’être entourée par autant d’amour, ma famille comme mes amis sont un soutien sans faille et je tiens surtout à mentionner ma petite soeur, ma Léa, nous sommes si différentes mais sans elle, je ne serai rien. Merci et promis, je ne t’oublierai pas, tu as été une leçon car grâce à toi, j’accueille 2021 à bras ouverts.